Un trentaine de croix, stèles, et calvaires sur la commune

Sur près de six mille six cents croix qui ponctuent le département de la Mayenne, une centaine seulement nous livre une épigraphie antérieur à la révolution Française. Ces monuments pouvaient aussi être l'expression artistique locale. Entre 1650 et 1750, il était fréquent que les noms des donateurs y soient inscrits. Deux croix sont datés de cette période à Saint Denis de Gastines, la croix en pierre de Villebedon donné par François Boisnard (1713). Et en 1738, Hierosme de Grangeré, Sieur du Manoir et Anne Dufour son épouse (habitant à Saint Aubin Fosse Louvain) offrent la croix de la Davière.

 

La Croix de la Davière

La Croix de Villebedon

 

- Les Calvaires en bois

Les quatre milles calvaires de bois qui n'étonnent plus les automobilistes mayennais sont tous du 20ème siècle. Si beaucoup des œuvres communes de charrons, d'autres méritent une attention particulière. Une croix n'a pas une durée de vie supérieure à cinquante ans si elle n'est pas régulièrement entretenue ou repeinte.

Il existe plusieurs sens pour ces croix et calvaire: pour borner, pour les pèlerins, pour les fêtes religieuses, les morts, les croyants .... Primitives ou du 20ème siècles, elles témoignent et marque leur époque. Elle font partie de l'histoire et du patrimoine locale.

 

 
Croix de pierre "Le Bois Michel"   Croix de Bois "Villebedon"

 

 

- Les croix de mission

Une croix de mission est un monument érigé en souvenir d'une mission : elles furent nombreuses à être érigées après la tourmente révolutionnaire, où il fallut, pour les représentants de l'Église catholique romaine, restaurer la pratique religieuse, mais beaucoup d'autres datent du XIXe siècle ou du XXe siècle.

En général elle porte une inscription (celle du prédicateur) et la date de cette mission.

Une mission paroissiale est une retraite spirituelle ‘dans la vie courante’ adaptée aux communautés paroissiales, particulièrement dans les paroisses de campagnes. Durant généralement plusieurs jours, ou même toute une semaine, elle consiste en une série d’exercices spirituels (processions, adoration du Saint-Sacrement, récitations du chapelet, confessions, messes, etc) ponctués de prêches et conférences religieuses données par un groupe de prédicateurs venus de l’extérieur (souvent Jésuites ou Rédemptoristes) et se terminant par une grande célébration eucharistique. Souvent une croix, ou large crucifix, était érigée en un lieu public comme mémorial de la mission.

 

Les Croix,
 stèle et Calvaires
à Saint Denis de Gastines
   
Bas Gautraie La Croix Pottier
Blanche Noë La Davière
Bois Michel Le Hallay
Besnière La Gautraie
Champorin Le Grand Clou
Le Châtaigniers La Grande Rouairie
Cimetière (2 croix) La Grulière
Cougé La Laurencière
La Boisardière Les Noës
La Brouhardière Mégaudon
La Cosnardière La Rabine
La croix de Breteau Le Vivier
La Croix David Villebedon (2 croix)

 

Il est à noter que sur une période de 10 années, entre (1875 et 1885), de nombreux missions et des bénédictions ont eu lieu au sein de la paroisse dyonisienne

- 1875 - En janvier - Bénédiction "la croix de la Boisardière"

- Le 3 mai - Bénédiction "la Croix David"

- 1877 - Le 10 mai - Bénédiction "la Croix le Vivier"

- 1880 à 1883 - "Des chemins de Croix" aux cimetière

----------------------------------

- La bénédiction des croix

 

 

Saint-Denis-de-Gastines - Bénédiction de Croix - Une magifique cérémonie d'érection et de bénédiction de calvaire a eu lieu, le lundi de Pâques, en la belle paroisse de Saint-Denis-de-Gastines par les soins de son zélé Pasteur, M. Mézerette. La procession qui s'est rendue, après les vèpres solennelles et par un temps magnifique de l'église à la station de Blanche Noë était formée de plus de deux mille personnes …

... M. le vicaire général Barrier qui présidait la procession a prononcé de ferventes paroles avant la bénédiction de la Croix, faite de l'un des magnifiques arbres des grands bois de Madame la comtesse d'Echegoyen »

"Bénédiction à Pâques 1904" - article : Semaine religieuse

--------------------------------------------

- Au croisement de l'histoire

 

Le 6 juin 1944, enfinla nouvelle tant attendue : les troupes alliées débarquent en Normandie. Nombreux habitants se souviennent encore des vagues d'avions qui survolaient la région.

 

A la Croix Pottier il y avait une tonnelle de palmes.Un avion américain qui participait à la libération de Mayenne mitrailla cette cible qu’il avait prise pour un camouflage de camion ennemi. Des impacts sont encore visibles sur cette croix de granit. La tonnelle fut rasée dès le lendemain. La croix de l'époque était beaucoup plus grande. Sa dimension à été réduite. Des travaux récents ont permis de retrouver un bout de la croix.

 

  La Croix Pottier

 

Sources : - Ouvrage « Croix et calvaires de la Mayenne » - Alain Guéguen – Édition Société d'Archéologie et d'Histoire de la Mayenne

- Ouest-France

- Archives de l'évêché de Laval

- Archives et photographies de Mr Daniel Rousseau

- Bulletin Municipal 2014

- Wikipédia

Remerciements : Mr Daniel Rousseau (pour l'ensemble de ces recherches)

 

© 2011 - Généalogie Dyonisienne - Site généalogique de famille - Saint Denis de Gastines (53) - Conception -